Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Les chiffres des ventes automobiles en france en 2018

L’année 2018 s’achève et le temps des bilans pointe le bout de son nez. Dans le domaine automobile, cette période a été faste et on a pu constater une augmentation importante des ventes de véhicules.

Un bilan contrasté

L’année 2018 a connu deux périodes contrastées dans le domaine des ventes automobiles. Après une envolée des ventes au premier semestre, les ventes ont connu un net recul dès l’automne. L’année dernière, 2.173.481 immatriculations ont été effectuées, ce qui correspond à une augmentation de 3% par rapport à 2017. Mais, il faut nuancer ces résultats. En effet, l’augmentation n’a pas touché tous les types de véhicules. Pour prendre un exemple concret, on a pu noter que les diesels ont subi une forte baisse de leurs ventes.

Ces modèles ont naturellement subi la défaveur gouvernementale et ont connu une baisse de plus de 7% des ventes - 40% contre près de 48% en 2017 des voitures vendues sont des diesels. Mais l’acheteur ne va pas pour autant se tourner vers des modèles hybrides ou électriques pour remplacer son véhicule diesel. En effet, ces modèles n’ont progressé que de 6%, ce qui reste faible. Les ventes d’automobiles neuves - le marché de l’occasion en effet connu une baisse - a donc connu une fluctuation importante selon les saisons. Si le début d’année marque un bel essor de la vente de véhicule. C’est durant les six premiers mois que les ventes ont le plus progressé.

Cet essor est majoritairement dû aux réductions proposées par les constructeurs pour vendre leurs modèles ne répondant plus aux nouvelles normes - Euro 6.2 - qui sont entrées en vigueur en septembre. Cette hausse concerne toutes les classes de véhicules, des Dacia économiques aux plus sportives Alpine. Les SUV ont aussi vu leur vente augmenter et occupent 36% du marché. A partir du mois de septembre, les ventes ont connu un recul important. On a ainsi pu assister à une baisse de 12,8%7%. Le marché s’est ensuite stabilisé avec un mois d’octobre qui a vu une baisse de seulement 1,5% ce qui correspond à 173.799 automobiles en moins. Novembre et décembre ont connu les mêmes soucis avec, par exemple, une baisse de 4,7% des ventes en novembre soit 171 611 voitures restées chez le garagiste. Décembre a connu une chute encore plus importante avec une perte de 14,5% sans doute due au contexte économique du moment.

Les modèles les plus vendus

On a pu constater que les voitures françaises ont connu un succès important et ce tout au long de l’année. La Peugeot 208 et la Renault Clio tiennent le haut du podium avec 102 395 unités pour la Peugeot et 123 658 immatriculations pour la Clio, soit à elles deux plus de 10% des ventes. Arrivée troisième, la Peugeot 3008 affiche 3,9% des ventes soit 84 834 immatriculations. Juste derrière, la Citroën C3 nouvelle génération s’est bien défendu avec 77 937 ventes.

Elle est suivie de près par la Dacia Sandero et ses 70 077 ventes. Sur la totalité des douze mois, PSA et Renault ont vu leurs ventes augmenter de 8,32%. Les véhicules étrangers sont, quant à eux, à la traine avec des ventes en berne - moins 3 ,44% - et ce durant tout 2018. Seules la Volkswagen Polo VI et la Toyota Yaris s’en tirent avec respectivement 36 952 et 36 588 immatriculations. La nouvelle année 2019 connaîtra sans doute des ventes importantes grâce aux actions mises en œuvre : doublement de la prime à la conversion, stabilisation des prix des carburants… Les constructeurs continuent à améliorer leurs véhicules et de nouveaux modèles plus connectés seront mis sur le marché pour séduire le plus grand nombre.

Écrire un commentaire

Optionnel